Ouvrir le menu principal

Le catalan dispose d'une grande capacité d'attraction

Logotif de la Plataforma per la Llengua

5 avril 2013, Catalogne. – La Plataforma per la Llengua a publié le 21 mars dernier, le rapport Informecat 2013 selon lequel le catalan gagne des locuteurs et qu'elle est la septième langue la plus apprise en Europe. En revanche, la langue fait l'objet de nombreuses attaques notamment des gouvernements espagnol et français. Ce dernier ne veut pas appliquer le Traité sur les langues minoritaire et fait l'objet d'une plainte devant le juridiction européennes.

L'ONG écrit dans son introduction: « Le dynamisme et la vigueur de la langue catalane se maintient, mais également se perpétue le manque de reconnaissance officiel et juridique dans beaucoup de milieux, avec l'aggravation telle qu'au cours de la dernière années, se sont produites des tentatives réitérées afin de limiter le cadre légal et en compétence de la langue en Catalogne, à la Communauté valencienne, à la Frange d'Aragon et aux Îles Baléares, surtout dans des milieux comme l'administration publique et l'école. Cette situation est telle que nous-même décrivons comme une anomalie. Il n'y a aucune autre langue en Union Européenne de dimension comparable que se trouve aussi sans protection. »

Malgré cela, le rapport parle d'une « langue en expansion, dynamique avec une présence très notable dans différents milieux, dans certains cas au-dessus à ce qui lui correspond à son poids démographique. » Il affirme, en outre, que : « Le catalan est une langue comme maintenant le danois et le tchèque, avec une grande capacité d'attraction, telle que les donnée l'attestent. Sur 10 millions de locuteurs que dispose la langue, 5,5 l'ont comme langue maternelle. » Il ajoute que « pour chaque personne qui a le catalan comme langue officielle, 2,25 catalanophones ne l'ont pas. De plus, 10 % des catalans ayant l'espagnol comme langue maternelle adopte le catalan comme langue principale. »

Voir aussiModifier

SourcesModifier