Paris-Roubaix 2015 : un franchissement de passage à niveau qui fait beaucoup de bruit

Le passage à niveau concerné, photographié peu avant le passage du Paris-Roubaix 2013.

13 avril 2015. – Passé la victoire du Paris-Roubaix 2015 par John Degenkolb (Giant-Alpecin), une polémique s'est déclenchée. Un certain nombre de coureurs a franchi un passage à niveau du secteur pavé de Wallers à Hélesmes lorsque les barrières se sont abaissées, dix secondes après le passage d'un coureur, un TGV passait sur cette voie à une vitesse de 110 km/h.

Ce comportement est interdit par le code de la route français, car il est dangereux.

La SNCF a décidé de porter plainte contre X et estime que « des millions de téléspectateurs ont pu constater en direct cette infraction extrêmement grave et irresponsable qui aurait pu être tragique ». Le directeur de la course, Christian Prudhomme, a jugé la réaction de la SNCF « légitime » et précise que « le règlement des compétitions cyclistes est très clair : la traversée d'un passage à niveau fermé est interdite. Il y a une mauvaise réaction de certains coureurs. Ils sont complètement dans leur course, ce que l'on peut comprendre, mais ce n'est pas une explication suffisante ».


SourcesModifier


  Wikimedia Commons possède des documents sur : Paris-Roubaix 2015 : un franchissement de passage à niveau qui fait beaucoup de bruit.
  Actualiser la page
  Jour précédent

Évènements du 13 avril 2015

Jour suivant