Ouvrir le menu principal

Québec : les routes du thé, la nouvelle exposition du musée de Pointe-à-Callière de Montréal

Théière de la dynastie Qing au Palace Museum de Beijing.

1er mai 2013. – Le musée de Pointe-à-Callière de Montréal accueille jusqu'en septembre 2013 une exposition sur les routes du thé en partenariat avec trois musées parisiens soit : le musée des arts asiatiques Guimet, le musée du quai Branly et le musée des arts décoratifs.

La boisson millénaire est née en Chine au 5e siècle, au Tibet et en Mongolie, et a d'abord été considérée comme un médicament. Le thé a par la suite traversé au Japon au 11e siècle. Les potiers et céramistes de Chine et du Japon vont par la suite rivaliser pour créer des récipients le mettant en valeur. La boisson arrive finalement en Europe au 17e siècle et les britanniques la feront connaître dans l'ensemble de leur empire colonial.

L'exposition met en valeur plus de deux cent objets, rakus japonais, « rarissimes bols impériaux de Chine, samovars anciens et statuettes chinoises », et présente les trois époques du développement de la boisson, le thé bouilli, battu et finalement infusé. Elle présente aussi l'histoire et l'influence de la boisson dans la société et les échanges commerciaux qu'elle a générés.

SourcesModifier