Différences entre versions de « Vol MH17 : les résultats finaux de l'enquête publiés »

m
wikification
(Page créée avec « 275px|vignette|Des enquêteurs néerlandais et australiens sur le site du crash. {{Chapeau|Les enquêteurs {{w|Pay... »)
 
m (wikification)
Le rapport, dirigé par le {{w|Onderzoeksraad Voor Veiligheid|Bureau pour la sécurité néerlandais}} (OVV), pourrait accentuer les tensions déjà enflammés par l'implication de la Russie en {{w|Syrie}} qui suscite de vifs désaccords. Moscou prépare d'ailleurs une contre-offensive et une conférence de presse est organisée par le constructeur du système de missile BUK afin de présenter sa version de la destruction de l'appareil.
 
Le ministre russe des Affaires étrangères {{w|Sergueï Lavrov}}, attaque également la crédibilité de l'enquête en affirmant qu'il existe de {{citation|nombreuses choses étranges}}. {{Citation1|Des fragments de l'avion et les corps des victimes n'ont pas été rassemblés pendant longtemps et seulement certains ont été pris alors que d'autres ont été laissés sur place}} a-t-il déclaré.
;L'impact pourrait être limité
Les familles des victimes espèrent que la pression causée par le rapport permettra d'arrêter et juger les responsables, mais certains analystes minimise l'impact de celui-ci. Selon {{w|Vadim Karasev}}, le directeur de l'Institut des Stratégies globales de {{w|Kiev}} {{Citation|l'Ukraine n'est plus le centre d'attention pour la politique internationale. Nous sommes toujours sur le radar, mais certainement plus en son centre}}.