Différences entre versions de « Astronomie : observation la plus précise jamais effectuée d'un sursaut radio rapide »

aucun résumé de modification
[[File:Frb 1.png|thumb|Observation du premier sursaut radio rapide détecté, tel que décrit par Lorimer et al. (2007). À noter que ceci est la détection la plus brillante.]]
 
{{Date|1er mars 2016}}
{{Date|1 mars 2016}} L'observation de FRB150418, le 17{{e}} [[w:Sursaut radio rapide|sursaut radio rapide]] observé, est l'une des plus précises jamais effectuées de ce phénomène encore mal connu. Le sursaut proviendrait d'une [[w:Galaxie elliptique|galaxie elliptique]] éloignée de 6 milliards d'[[w:Année-lumière|années-lumière]] de la Terre. Son analyse pourrait permettre de résoudre en partie les divergences entre l'abondance théorique et observée de la matière dite « {{Citation|normale »}}.
 
En effet, le sursaut radio rapide présente un délai important dans son trajet. Ce certain délai indique que les ondes ont voyagé à travers de la matière située dans le [[w:Milieu intergalactique|WHIM]] (''Warm-Hot Intergalactic Medium'') où se situerait la matière manquante.
 
== ;Caractéristiques ==
Les sursauts radio rapides, ou sursauts de Lorimer, sont des flashes d’ondesd'ondes radios de quelques millièmes de seconde qui libèrent autant d’énergied'énergie que le [[w:Soleil|soleil]] en {{unité|10000|ans}}. Ces phénomènes se produisent en dehors de la [[w:Voie lactée|Voie lactée]].
 
Le premier sursaut radio rapide détecté en 2007 à l’aidel'aide du radiotélescope de l'[[w:observatoire de Parkes|observatoire de Parkes]], en Australie.
Les sursauts radio rapides, ou sursauts de Lorimer, sont des flashes d’ondes radios de quelques millièmes de seconde qui libèrent autant d’énergie que le [[w:Soleil|soleil]] en {{unité|10000|ans}}. Ces phénomènes se produisent en dehors de la [[w:Voie lactée|Voie lactée]].
 
Le premier sursaut radio rapide détecté en 2007 à l’aide du radiotélescope de l'[[w:observatoire de Parkes|observatoire de Parkes]], en Australie.
 
== Sources ==
|titre= Radio flash came from 6 billion light-years away: study
|auteur=
|publication= {{AFP}}
|date= 24 février 2016
}}
|auteur= D. R. Lorimer, M. Bailes, M. A. McLaughlin, D. J. Narkevic, F. Crawford
|publication= Science
|date= 022 / 11 /novembre 2007
}}
 
 
{{Publication
|statut=article
}}
 
 
{{Page|Espace}}