Ouvrir le menu principal

Tunisie : l'État islamique revendique l'attentat du musée du Bardo

Nationalité Morts Blessés
Flag of Japan.svg Japon 3 3
Flag of Italy.svg Italie 1 11
Flag of Germany.svg Allemagne 1
Flag of Poland.svg Pologne 1 11
Flag of Colombia.svg Colombie 3
Espagne Espagne 2
Flag of Tunisia.svg Tunisie 1 9
Flag of the United Kingdom.svg Royaume-Uni 1
Flag of Russia.svg Russie 1
Flag of Australia.svg Australie 1
Flag of France.svg France 2 8
Flag of Belgium (civil).svg Belgique 1
Flag of South Africa.svg Afrique du Sud 2

19 mars 2015. – Le bilan de l'attaque terroriste du 18 mars à Tunis reste, pour l'heure, encore incertain. Selon le dernier bilan officiel 23 personnes (chiffre incluant les 2 terroristes tués), dont 20 étrangers, sont décédées dans l'attaque et 47 sont blessées.

Dans un communiqué, l'organisation de l'État islamique revendique l'attentat et indique que l'attaque a été menée par « deux chevaliers de l'État du Califat lourdement armés de mitrailleuses et de grenades [...] Abou Zakaria Al-Tounsi et Abou Anas Al-Tounsi ». L'ÉI en profite également pour faire savoir que c'est bien le musée qui était visé et non le parlement dans le but de faire entrer « la terreur dans les cœurs des infidèles ». L'objectif principal serait donc l'économie tunisienne dont le tourisme représente une part importante (environ 7 % du produit intérieur brut). Mais l'ÉI lance aussi un avertissement dans son communiqué de revendication en affirmant que cet attentat « n'est que la première goutte de pluie ».

Immédiatement après l'attaque, les professionnels du tourisme ont réagi : les croisiéristes Costa Croisières et MSC Croisières ont annoncé la suspension de leurs escales à Tunis. Le 18 mars, lors de l'attentat, les deux compagnies avaient un paquebot à quai et ont déploré respectivement 5 et 9 victimes dans leurs groupes de touristes.

Cette attaque, la première depuis la révolution de 2011 où des civils sont visés en Tunisie, est la plus meurtrière perpétrée par l'organisation de l'État islamique contre des occidentaux.

Article connexeModifier

SourcesModifier