Venezuela : le président Maduro accuse Twitter de lui avoir fait perdre 6 600 abonnés


3 novembre 2013. – Le président vénézuélien Nicolas Maduro a affirmé, jeudi 31 octobre, que son compte Twitter a été la cible d'« attaque » menée par l'entreprise, qui serait selon lui complice de l'opposition de droite. D'autres comptes de membres de son gouvernement auraient également été touchés. « Nous avons mis au jour une attaque massive de l'entreprise Twitter et de la droite internationale contre les comptes appartenant aux patriotes bolivariens à partir de divers endroits du monde », accuse Nicolas Maduro, l'ex-dauphin du président Hugo Chavez. Le compte en espagnol de Maduro comptait plus de 1.4 millions d'abonnés.

La ministre de la Communication Desly Rodriguez a affirmé que « plus de 6 600 abonnés » avaient été enlevés sur le compte du président en l'espace d'une dizaine de minutes. Elle n'a toutefois pas indiqué la date de cet incident, mais n'a pas omis de préciser que son compte avait été suspendu sur le réseau social.

SourcesModifier

  Actualiser la page
  Jour précédent

Évènements du 3 novembre 2013

Jour suivant