Ouvrir le menu principal

Aoste : le conseil communal rejette la transcription des mariages homosexuels

L'Hôtel de Ville d'Aoste

30 octobre 2014. – Le syndic d'Aoste Bruno Giordano ne suivra pas les traces de ses collègues de Rome, Ignazio Marino, et de Milan, Giuliano Piasapia. Aoste bloque les transcriptions sur l'état civil des mariages entre personnes de même sexe contractés à l'étranger. Au Conseil communal, l'initiative de Vincent Caminiti qui demandait au syndic les transcriptions a été rejeté d'une seule voix. Les conseillers ont voté « selon leur conscience ». Au résultat final, il y eu 14 votes pour, et 15 votes contre et abstentions.

Giordano, en appelant à la législation nationale, avait demandé à modifier la motion de Caminiti, réclamant un engagement du Parlement italien à légiférer au plus vite sur ce thème. Un ordre du jour proposé par ALPE a été approuvé approuvé 27 voix « pour », une abstention (Guy Cossard de Stella Alpina), et un voix « contre » (Valéry Lancerotto de l'Union valdôtaine). Il a ensuite été modifié par le conseil qui « demande au président du Conseil communal de se faire le porte-parole auprès des instances institutionnelles compétentes, de sorte que le législateur national intervienne pour que les actes des mariages entre couples homosexuels soient adéquats à produire des effets juridiques dans le système judiciaire italien ».

SourcesModifier