Canada : la pire tuerie de l'histoire du pays survient en Nouvelle-Écosse

20 avril 2020. – Dans une cavale de 125 km qui a duré près de 12h, un homme a semé la mort dans une folie meurtrière qui a couté la vie à au moins 23 personnes, dont une policière, du 18 au 19 avril en Nouvelle-Écosse. Il s'agit de la pire tragédie de l'histoire du Canada, surpassant le dernier record de 14 victimes datant de 1989 lors de la tuerie de l'École polytechnique de Montréal.

Voiture de police de la GRC.

Icône d'un haut-parleur
Ce fichier audio a été créé d'après la version datant du 21 avril 2020 à 7h35 UTC, et ne reflète pas les modifications ultérieures de l'article.

Le denturologiste de 51 ans, Gabriel Wortman, a commis ces crimes dans 16 endroits différents, à l'aide d'une arme à feu, mais aussi en déclenchant des incendies. « C’est une enquête qui implique plusieurs scènes de crime et plusieurs victimes », a déclaré Chris Leather, chef des opérations criminelles de la GRC en Nouvelle-Écosse.

Les événements auraient débuté dans la nuit du 18 avril, lorsque plusieurs appels d'urgence sont émis par des résidents du village Portapique.

Vers 8h du matin le 19 avril, la Gendarmerie royale du Canada demande à la population de se barricader en raison de la présence d'un tireur actif en liberté. Quelques heures plus tard, les autorités avertissent que le tireur s'est déguisé en policier et se déplace avec un véhicule qui ressemble à une voiture de police. Vers midi, le suspect est abattu à Enfield, à environ 92 km du lieu initial.

Mis à jour : 21 avril 2020 à 21h00 UTC

Voir aussiModifier

 
Dossier
Pour plus de détails sur ce sujet, Wikinews a établi le dossier Tuerie de 2020 en Nouvelle-Écosse.
Ce dossier permet de situer cet article dans son contexte.
Sur Wikipédia
Au Canada
  •   Page « Canada » de Wikinews. L'actualité canadienne dans le monde.

SourcesModifier


  Actualiser la page
  Jour précédent

20 avril 2020

Jour suivant