France : Ségolène Royal réaffirme son désaccord sur le gaz de schiste

« Pas de gaz de schiste tant que je serai ministre », a assuré Ségolène Royal.

Ségolène Royal, en 2012

28 septembre 2014. – La ministre de l'écologie, du Développement durable et de l'Énergie, invitée du « Grand rendez-vous » sur Europe 1, a réaffirmé son opposition au gaz de schiste annonçant qu'il n'y aurait pas d'exploitation ni même d'investigation « tant [qu'elle serait] ministre du gouvernement ». Cette annonce intervient un jour après que l'ancien Président de la République Nicolas Sarkozy a affirmé qu'il était favorable a une exploitation du gaz de schiste en France.

Ségolène Royal a encore insisté en déclarant : « c'est une bulle spéculative, le gaz de schiste... Il n'est pas question à un moment où on a des ressources publiques rares d'investir dans des filières aléatoires et spéculatives... Tous nos moyens publics et privés doivent être sur les économies d'énergie et les énergies renouvelables ».

SourcesModifier


  Actualiser la page
  Jour précédent

Évènements du 28 septembre 2014

Jour suivant