France : ne pouvant payer le gaz, l'aciérie Aperam met ses salariés au chômage

Publié le 3 septembre 2022

Logo de Aperam – société produisant et commercialisant de l’acier inoxydable, de l’acier électrique et des aciers spéciaux.

L'explosion du prix du gaz a rendu le coût de production du producteur d'acier inoxydable luxembourgeois Aperam plus cher que de ne pas produire. Le site français de l'entreprise Aperam, situé à Isbergues (Pas-de-Calais), va cesser l'alimentation énergétique d'une partie de ses machines et mettre ses salariés 12 jours au chômage, rien que pour le mois de septembre.

Au site belge de Genk, 1 200 personnes sont en chômage économique. La production devrait être relancée courant septembre. Sur le site de Châtelet, 750 personnes travaillent au ralenti.

Le prix de l'énergie est passé de quelques dizaines de millions d'euros par an à quelques dizaines de millions d'euros par mois, a affirmé Bernard Hallemans, directeur général délégué d'Aperam Europe.

Voir aussiModifier

SourcesModifier


  Jour précédent

3 septembre 2022

Jour suivant