Mali : la mort de l'otage Philippe Verdon confirmée

15 juillet 2013. – Dans un communiqué à ce jour, le président de la république François Hollande a « formellement confirmé » la mort de Philippe Verdon, l'un des deux otages enlevés durant la nuit du 24 novembre 2011 dans leur hôtel situé à Hombori, dans le nord-est du Mali, confirmant ainsi l'annonce d'al-Qaida au Maghreb islamique sur son exécution.

« J’exprime à sa famille et à ses proches ma totale solidarité. Je partage l’indignation des Français et je rappelle que les responsables de la mort de notre compatriote devront être identifiés et traduits devant la justice », déclare t-il dans ce communiqué.

Natif de Bordeaux, Philippe Verdon avait déjà connu la prise d'otage au Soudan en 1991, à la suite des tirs d'une faction rebelle vers son avion privé. Une opération de la DGSE quelques semaines plus tard avait permis de le libérer. En 2003, il est condamné en prison pour tentative de coup d'Etat aux « Comores ».

SourcesModifier

  Actualiser la page
  Jour précédent

15 juillet 2013

Jour suivant  
    Page
  •   « Mali »
  • de Wikinews.