Pétrole : l'Opep+ dont la Russie fait partie, réduit sa production de deux millions de barils par jour

Publié le 7 octobre 2022
Pour stabiliser le marché pétrolier face à une prochaine récession, les 23 pays de l'Opep+ qui réunit les treize membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs dix partenaires, dont la Russie, ont déclaré, le 5 octobre, à Vienne (Autriche), réduire leur production de deux millions de barils par jour. En privé, des représentants de l’Opep+ ont affirmé avoir baissé la production pour « aider ensemble la Russie » à compenser sa perte de parts de marché. En avril 2020, l'Opep+ avait retiré 10 millions de barils par jour.

Drapeau de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole.

Le président démocrate américain, Joe Biden, qui s’était rendu à Jeddah les 15 et 16 juillet pour rencontrer le prince héritier saoudien, Mohammed Ben Salman, a dit être « déçu de la décision à courte vue » et va « réduire le contrôle du cartel sur les prix de l'énergie ». Le 3 août, l'Opep avait augmenté sa production de 100 000 barils par jour.

Le président français, Emmanuel Macron, qui avait accueilli, le 18 juillet, Mohammed Ben Zayed des Émirats arabes unis, puis le 22 juillet, le président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, et enfin, le 28 juillet, Mohammed Ben Salman, n'a pas encore réagit à l'instar du gouvernement français.

Pour les Européens, depuis que l'euro est à parité avec le dollar, le Brent à 93 dollars du 5 octobre 2022 coûte aussi cher que le baril à 147 dollars de 2008.

Voir aussiModifier


SourcesModifier

 
Thème
 

  Jour précédent

7 octobre 2022

Jour suivant