Québec : la progression des infections à la COVID-19 entraîne l'annulation de la possibilité de réunion à Noël

Publié le 6 décembre 2020
Le Premier ministre, François Legault, annule finalement la possibilité de tenir des réunions familiales à Noël dans les régions les plus touchées par la pandémie de Covid-19. Rappelons que monsieur Legault s'était donné jusqu'au 11 décembre pour prendre une décision finale quant à la possibilité que les Québécois puissent tenir des réunions familiales pendant les fêtes. Du même souffle, le premier ministre a indiqué que les Québécois devront accepter le fait que seulement les personnes habitant sous un même toit pourront festoyer ensemble à Noël, avec comme seule exception les personnes vivant seule qui pourront recevoir une autre personne.

Une table décorée pour fêter Noël

C'est la situation de la propagation de la pandémie et du nombre de personnes hospitalisées ainsi que l'épuisement du personnel de la santé qui ont amené le gouvernement à prendre cette décision dès le 3 décembre. Les représentants des associations de professionnels travaillant dans le système de santé ont indiqué qu'ils étaient satisfaits de cette décision compte tenu du fait « que la transmission communautaire s’attaque aux soignants et se fraye un chemin dans les CHSLD et les RPA ». En prenant pour point de comparaison la progression de la pandémie aux États-Unis, monsieur Legault a indiqué que la situation épidémiologique québécoise risque de demeurer très difficile et que les trois prochains mois « vont être les pires de la pandémie ».

Voir aussi
Science portal icons.png
Thèmes

SourcesModifier

  Actualiser la page
  Jour précédent

6 décembre 2020

Jour suivant