Égypte : l'armée lance un ultimatum au président

Si Mohamed Morsi n'a pas réussi à conclure un accord afin de partager les pouvoirs avec ses adversaires d'ici 24 heures, l'armée le mettra de côté.

2 juillet 2013. – L'armée égyptienne a lancé un ultimatum au président Mohamed Morsi. En effet, si ce dernier n'a pas réussi à conclure un accord afin de partager les pouvoirs avec ses adversaires d'ici 24 heures, l'armée le mettra de côté, suspendra la constitution et mettra en place un gouvernement provisoire avant d'effectuer de nouvelles élections présidentielles. Des dizaines de milliers de personnes manifestent violemment dans les rues des villes égyptiennes.

SourceModifier

Pour plus de détails sur ce sujet, Wikinews a établi le dossier Crise politique de juin-juillet 2013 en Égypte.
Ce dossier permet de situer cet article dans son contexte.
  Actualiser la page
  Jour précédent

Évènements du 2 juillet 2013

Jour suivant