Canada : bannissement des armes de type militaire

1er mai 2020. – Le premier ministre du canada, Justin Trudeau, a annoncé aujourd'hui le bannissement de 1 500 modèles d'armes d'assaut de type militaire sur l'ensemble du territoire canadien.

Annonce de Justin Trudeau à propos du bannissement des armes à feu de type militaire.

Cette décision fait notamment suite à la tuerie survenue la semaine dernière en Nouvelle-Écosse, qui a fait 23 morts et qui est considérée comme un « appel à l'action » par le gouvernement. « Ces armes n’ont été conçues qu’à une seule et unique fin : tuer le plus grand nombre de personnes le plus rapidement possible. Elles n’ont aucune utilité – et elles n’ont pas leur place – chez nous », a déclaré le premier ministre.

Ruger Mini 14, l'arme utilisée lors de la tuerie de l'École polytechnique en 1989.

Il sera désormais interdit aux citoyens « de vendre, d’acheter, de transporter, d'importer ou d’utiliser » ce type d'arme au pays, et celles déjà en circulation seront visées par un programme non-contraignant de rachat qui offrira une « compensation juste » aux 100 000 propriétaires actuels.

Une annonce « idéologique » selon l'opposition officielle

« Justin Trudeau utilise la pandémie actuelle et l'émotion provoquée par l'horrible attaque commise en Nouvelle-Écosse pour promouvoir l’ordre du jour idéologique des libéraux et apporter des changements majeurs à la politique sur les armes à feu. C'est mal », a déclaré le Chef de l'opposition officielle, Andrew Scheer.

Les autres oppositions, à la chambre des communes, ont pour leur part annoncé leur appui à la prohibition de ce type d'armes.

Voir aussiModifier

 
Dossier
Pour plus de détails sur ce sujet, Wikinews a établi le dossier Tuerie de 2020 en Nouvelle-Écosse.
Ce dossier permet de situer cet article dans son contexte.
Sur Wikipédia
Au Canada
  •   Page « Canada » de Wikinews. L'actualité canadienne dans le monde.

SourcesModifier


  Actualiser la page
  Jour précédent

1er mai 2020

Jour suivant